Sentiers pédestres au Parc Écotouristique

C’est avec joie qu’AGIR pour la Diable annonce l’achèvement du projet « Restauration et mise en valeur d’habitats naturels au parc écotouristique de la MRC des Laurentides » sur le site enchanteur de l’ancienne pisciculture gouvernementale de Saint-Faustin‒Lac-Carré.

Dans le but de protéger les divers habitats naturels et d’améliorer l’accès aux résidents, aux villégiateurs et aux touristes de la région des Laurentides, il devenait impératif qu’on effectue des aménagements, dans le respect des normes environnementales. Ainsi, le sentier riverain du ruisseau du Barrage a été dégagé et reconfiguré. Des passerelles et desponceaux ont été ajoutés de manière à limiter le piétinement de même qu’àmaximiser la protection des cours d’eau et des espèces floristiques d’intérêt. Des haltes ont été aménagées pour concentrer les visiteurs à un point d’observation et ainsi minimiser l’impact sur le milieu. Le réseau de sentier,qui faisait 1,6 km à l’origine, a été prolongé de 400 m grâce à l’aide du Pacte rural et de 1,3km de sentier étroit parGourmet Sauvage.Avec l’ajout des boucles supplémentaires,les visiteurs ont maintenant accès à 3,3 km de sentiers et peuvent découvrir une plus grande variété de points d’intérêt.

Le projet, par l’ajout de panneaux d’interprétation, a notamment pour objectif de sensibiliser lesutilisateurs du parc à la protection et à la valorisation des écosystèmes naturels etde la ressource eau, particulièrement pour le sentier du ruisseau du Barrage et des milieuxhumides associés.« La Fondation Hydro-Québec pour l’environnement a décidé d’appuyer ce projet parce qu’il vise la protection d’écosystèmes fragiles et reflète le désir de la collectivité de gérer son environnement de façon responsable », souligne Carlo Gagliardi, directeur général de la Fondation.

Outre les 17 700 $ consentis par la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement, le Pacte rural a ajouté 7 500 $ au projet.AGIR a reçu l’appui financier de la Ville de Mont-Tremblant et de la Station Mont Tremblant.Il est à noter que ce projet a été bonifié de 12 000 $ par AGIR pour la Diable.L’organisme Parc écotouristique de la MRC des Laurentides (PÉMRCL), la municipalité régionale de comté des Laurentides (MRC des Laurentides), Gourmet Sauvage, le Groupe Crête et l’Organisme de bassins versants desrivières Rouge, Petite Nation et Saumon (OBV RPNS) ont quant à eux contribué en nature au projet par leur implication bénévole et matérielle, permettant la réalisation d’un projet dont la valeur totale est estimée à 47 200 $.

Lire le communiqué de presse

 Photo de Luc Lefebvre

Photo de Luc Lefebvre

Sur la photo de gauche à droite, M. Gérald Le Gal (Gourmet Sauvage), M. David Graham (Député de LAurentides-Labelle), Mme Thérèse Barrette (Ville de Mont-Tremblant), M. Denis Archambault (président d’AGIR), M. Simon Le vert (mun. de St-Faustin-Lac-Carré), M. Stéphan Perreault (coordonnateur d’AGIR), Mme Nancy Pelletier, (MRC des Laurentides) et Mme Sophie Lamoureux (Fondation Hydro-Québec pour l’environnement).